AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
katou31
Chef Cuisinier
Chef Cuisinier
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: les femmes   Mer 18 Jan - 5:56

Quels sports pour les jambes lourdes ?
La pratique d'une activité physique est vivement recommandée à toute personne souffrant de jambes lourdes. Les sports favorables sont évidemment ceux qui sollicitent fortement les jambes. Mais parmi ces derniers, tous ceux qui accentuent les effets de la pesanteur dans les membres inférieurs sont déconseillés.



Sensation inconfortable de pesanteur dans les jambes, tension, douleurs, fourmillements, gonflement des pieds et des chevilles, sont les symptômes typiques des jambes lourdes. Ils se manifestent particulièrement en fin de journée, en cas de station debout prolongée, de chaleur et de fatigue.
Les jambes lourdes font partie des signes les plus courants de la maladie veineuse. Une insuffisance veineuse s'accompagne d'une dilatation des veines, favorisant la stagnation du sang veineux au niveau des membres inférieurs. Ainsi, en position debout et immobile, le poids du sang tout au long de la colonne sanguine située entre les pieds et le cœur, produit cette sensation de pesanteur dans les jambes.

C'est ainsi qu'en cas de jambes lourdes, il est recommandé de pratiquer une activité physique, susceptible de favoriser le retour veineux. Or ce n'est pas le cas de tous les sports.
A savoir : les veines superficielles des jambes n'aiment pas les efforts musculaires intenses et brefs. Ainsi, la pratique d'une activité physique bénéfique à la circulation veineuse doit être prolongée dans le temps et sur le même rythme, c'est-à-dire sans à-coups.
Inversement, tous les sports qui ébranlent les colonnes veineuses ou qui augmentent, par des sauts répétés sur place, les effets de la pesanteur dans les membres inférieurs, sont à éviter.




Sports recommandés

La natation
Cette pratique fait bien travailler les membres inférieurs, tandis que l'effet massant de l'eau joue un rôle de draineur naturel activant le débit veineux. Les battements du crawl ont également l'avantage de stimuler les chevilles et les pieds. La température de l'eau, inférieure à celle du corps, exerce un effet tonifiant.

Le vélo
A chaque appui sur la pédale, la voûte plantaire est sollicitée, laquelle amorce la pompe veineuse, favorisant la circulation retour. L'objectif n'est donc pas de pédaler vite, mais longtemps. En revanche, le VTT sur terrain accidenté est déconseillé.

La marche
Comme pour le vélo, les bénéfices sont véhiculés par l'appui sur la voûte plantaire. Pour être bénéfique, il faut viser la durée, soit au moins une heure de marche. Inversement, le jogging est déconseillé.

a gymnastique au sol est également conseillée.




Sports à éviter

Ce sont tous les sports où dominent le piétinement, les sauts répétés, les départs et les arrêts brusques.
Sont ainsi déconseillés : le jogging, le tennis, le ping-pong, le squash, le volley-ball, le basket-ball, le saut de haies, l'escrime, le ski nautique, le ski alpin…




En pratique

Il importe d'avoir une activité physique régulière qui favorise le retour veineux. Tous les sports qui accentuent la lourdeur des jambes sont à éviter. Ce qui ne signifie pas qu'ils sont nécessairement à proscrire. Par exemple, une heure de tennis par mois ne risque pas d'accentuer la lourdeur des jambes. De plus, cette activité peut être compensée par un sport d'accompagnement bénéfique pour les jambes. Ce qu'il faut, c'est ne pas les pratiquer intensément et régulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katou31
Chef Cuisinier
Chef Cuisinier
avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 14/01/2006

MessageSujet: Re: les femmes   Mer 18 Jan - 5:58

Minceur : à quelle crème se vouer ?
L'an passé, pour la première fois, un test du magazine « 60 millions de consommateurs » démontrait l'efficacité des crèmes amincissantes. Cette année, les résultats d'un nouveau test viennent d'être publiés. Qu'en penser ? Comment les interpréter ?



Pendant longtemps, l'effet des crèmes amincissantes a été principalement attribué au massage (effet drainant) réalisé lors de l'application. Mais depuis le tout premier test réalisé par l'Institut national de la consommation en 2004, on reconnaît que la composition de leurs principes actifs joue également un rôle certain.



Déjà fortement plébiscité, cet essai a très probablement contribué à propulser les ventes. Selon les statistiques de la Fédération des industries de la parfumerie, ces produits représentaient un chiffre d'affaires de 74,3 millions en 2003, contre 73 millions en 2002, soit une hausse de 10%. Mais en 2004, ce chiffre aurait progressé de 40% !



Suite au premier test de 2004, le magazine « 60 millions de consommateurs » avait publié la liste des produits testés (1), auxquels une note sur dix avait été attribuée en fonction de l'efficacité détectée (jusqu'à 2 cm de perte sur la circonférence d'une cuisse).
Très intéressante, cette liste permettait aux consommateurs de choisir facilement le meilleur produit selon son rapport coût/efficacité.



Seulement voilà, le nouveau test de 2005 a engendré la publication d'une nouvelle liste des crèmes les plus efficaces (2). Or cette liste est radicalement différente. Et pour cause, aucun des produits testés l'année précédente n'a été sélectionné pour ce nouvel essai. Et d'ailleurs, certains produits ont certainement disparu du marché et été remplacés par d'autres.
S'il semble judicieux de ne pas renouveler exactement la même étude et de ne pas favoriser certaines marques plutôt que d'autres, on peut tout de même se poser des questions quant à l'utilité pour les consommateurs.



Au final, il faudrait mixer les deux listes et surtout ne pas se fier uniquement à la marque, mais bien lire la référence du produit. A titre d'exemple, L'Oréal était classé premier ex æquo en 2004, mais fin dernier cette année. Et en effet, lors du premier essai, le produit testé était « Plénitude Perfect SliM », tandis qu'en 2005, c'était « Perfectslim nuit », une crème à appliquer une seule fois par jour, le soir, et non plus deux fois par jour… Comme les essais tiennent compte du mode d'utilisation indiqué par les fabricants, il peut sembler logique de ne pas obtenir le même résultat…




Voici donc les 5 produits les mieux classés en 2004 ou 2005 :

Roc Rétinol anticellulite modelling : 18,5/20
Vichy Liposyne amincissant désinfiltrant : 17,5/20
Elancyl Concentré lipi-réducteur : 17/20
L'Oréal Plénitude Perfect SliM : 17/20
Elancyl Concentré lissant Chrono-actif : 17/20




Cosmétiques ou médicaments ?

De tels résultats posent à nouveau le problème du statut réglementaire de ces produits. En effet, s'ils agissent vraiment sur la cellulite, c'est qu'ils pénètrent dans les couches profondes de la peau. Dans ce cas, ce ne sont plus des cosmétiques, dont le champ d'action se limite aux couches superficielles, mais des médicaments.



Dans tous les cas, il ne faut pas attendre des miracles de ces crèmes, mais une amélioration. Une alimentation variée et équilibrée, ainsi que la pratique régulière d'une activité physique restent essentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
les femmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les femmes Africaines face au mariage mixte
» Pourquoi les hommes noirs préfèrent t'ils les femmes a la peau claire ?........
» Une ébauche de site pour mes "femmes qui lisent"...
» Les femmes en Inde
» Femmes de peu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Gourmandises :: Santé & Nutrition :: Problèmes de santé-
Sauter vers: